Le test des trois passoires

Voici l’histoire du test des 3 passoires
que Socrate aimait adopter.

Socrate avait une haute opinion de la sagesse.

Quelqu’un vient un jour trouver
le grand philosophe et lui dit :
– Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?

– Un instant, répondit Socrate.
Avant que tu me racontes,
j’aimerais te faire passer un test,
celui des 3 passoires :

– Les 3 passoires ?

– Mais oui, reprit Socrate.
Avant de me raconter toutes sortes
de choses sur les autres,
il est bon de prendre le temps
de filtrer ce que l’on aimerait dire.

C’est ce que j’appelle le test des 3 passoires.
La première passoire est celle de la vérité.

As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
– Non. J’en ai simplement entendu parler…
– Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité.

Essayons de filtrer autrement en utilisant
une deuxième passoire.
La deuxième passoire est celle de la bonté.
Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami,
est-ce quelque chose de bon ?

– Ah non ! Au contraire.

– Donc, continua Socrate,
tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui
et tu n’es même pas certain si elles sont vraies.

Tu peux peut-être encore passer le test,
car il reste une passoire.

La troisième passoire est celle de l’utilité.
Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?

– Non. Pas vraiment.
Alors, conclut Socrate,
si ce que tu as à me raconter n’est
ni vrai, ni bien, ni utile
Pourquoi vouloir me le dire ?

Moralité
Vous connaissez probablement le dicton disant
“tournes 7 fois ta langue dans ta bouche avant de parler”.

Je suis partisan de “agis et rectifie après”.
C’est une règle anti-procrastination
permettant d’avancer dans ses projets beaucoup plus
rapidement et sans attendre les conditions parfaites.

Néanmoins, cet outil est à utiliser avec précaution.
Parfois, une action ne peut vous apporter que du négatif.

À l’image de cette personne voulant dire à Socrate
quelque chose qui est ni vrai, ni bien, ni utile.

Que peut-il advenir par la suite ?
Au mieux, ça tombera dans les oubliettes.
Au pire, cela se retournera contre lui.

Le test des 3 passoires permet de vérifier
si cela vaut vraiment le coup que vous ouvriez la bouche
pour ce que vous vous apprêtez à dire…

Cette histoire nous apprend qu’il est essentiel d’agir
toujours dans un but et un but qui est bon et positif.

La passoire de la vérité a moins d’importance selon moi.
On ne peut toujours tout savoir.

Si tout le monde attendait d’être persuadé
de faire bonne route dans tous les domaines
de sa vie, le monde n’avancerait pas beaucoup.

En revanche, allier l’utile
à l’agréable est un principe qui vaut de l’or.

La prochaine fois que vous vous apprêteriez
à dire quelque chose qui n’est
ni vrai, ni bien, ni utile,
pensez au test des 3 passoires
Écrit par: Dorian

Citation du Jour
“C’est une grande misère,
que de n’avoir pas assez d’esprit
pour bien parler ni assez de jugement pour se taire.
Voilà le principe de tout impertinence.”
Auteur : Jean de la Bruvère

Print Friendly